Qu’est-ce qu’un taxi ?

Un taxi parisien est un véhicule contrôlé annuellement et équipé obligatoirement d’un compteur, d’un lumineux «taxi» de couleur blanche disposé sur le toit, d’une plaque extérieure sur l’aile avant portant le numéro de l’autorisation de stationnement et d’un appareil horodateur visible par la lunette arrière. Attention, il existe des véhicules clandestins dépourvus de lumineux et de compteur qui proposent des tarifs forfaitaires souvent très supérieurs au tarif normal.

Trouver un taxi ?

Les taxis parisiens vous attendent dans les gares, les aéroports et les 453 stations de taxis dont 134 sont équipées de bornes d’appel. Le service est disponible 24 h / 24. Pour être sûr d’avoir un taxi, vous pouvez le réserver auprès d’un central radio. Les centraux radio sont des plates-formes d’appel gérées par des sociétés privées qui mettent en contact les clients avec les chauffeurs de taxi affiliés : Taxisconventionnes, Alphataxis, Taxis Bleu, Taxis G7. Dans la rue, vous pouvez aussi héler un taxi qui passe à votre portée. Si celui-ci est libre, il ne manquera pas de vous prendre en charge.

Comment reconnaître un taxi libre ?

Un taxi conventionné parisien est libre lorsque le lumineux «taxi» est allumé. Lorsqu’il est éteint, seul le voyant de couleur indiquant le tarif reste éclairé. Le taxi est donc occupé ou réservé. Lorsqu’un taxi n’est plus en service, il recouvre son lumineux d’une gaine opaque. Lorsque vous hélez un taxi libre, il est tenu de s’arrêter sauf s’il est à moins de 50 m d’une station où attendent des taxis libres ou des clients.

Prix d’une course

Les tarifs taxi sont répartis en heures creuses, heures pleines et heures de nuit et actualisés annuellement. Le prix d’une course se compose de : – L’approche éventuelle, de la prise en charge et des tarifs A, B et C (voir affichette).
– Toutefois des suppléments peuvent s’ajouter à la somme indiquée au compteur : 4e personne, bagages ou colis (voir affichette).
– Aucune course ne peut être inférieure à la course minimum (voir affichette).
Les taxis parisiens sont surveillés en permanence par une compagnie de fonctionnaires de police surnommés «Boers».

Le parc des taxis parisiens

Depuis 2001, le parc des taxis parisiens est augmenté chaque année en tenant compte d’un indicateur économique calculé sur la base de : l’évolution du trafic SNCF et aérien, du nombre d’habitants sur le territoire à desservir, du nombre de nuitées d’hôtels, etc. A Paris, en 2017, 17 924. taxis ont transporté chaque jour plus de 350 000 voyageurs, soit 190 000 courses par jour.

Le métier de chauffeur de taxi

Pour être chauffeur de taxi, il faut : – être titulaire du permis B depuis plus de deux ans
– être reconnu apte par visite médicale
– avoir un casier judiciaire vierge en permanence
– être titulaire de l’AFPS (secourisme)
– être titulaire du certificat de capacité professionnelle de conducteur de taxi.

En cas de litige

Pour toute réclamation, contacter : La Préfecture de Police de Paris – 36 rue des Morillons 75015 Paris – Tél. : 01 55 76 20 00 Pour que votre plainte soit enregistrée, il faut obligatoirement indiquer le numéro d’immatriculation du véhicule. Ce numéro est inscrit sur l’affichette préfectorale de l’espace passager et les bulletins de voiture. La réclamation ne dispense pas le client de s’acquitter du montant de la course. La commission de discipline des taxis se réunit toutes les semaines et requiert des sanctions pouvant entraîner jusqu’à la radiation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*